Historique

« L’école des Sœurs »

C’est en 1881 que notre école fut fondée à l’initiative de la congrégation des Filles de l’Enfant Jésus basée à Lille en France.

Cette congrégation est toujours active dans le Nord-Pas-de-Calais ainsi qu’en Belgique.

Les sœurs ont toujours eu pour mission de donner un visage humain à la tendresse de Dieu, se faisant proches surtout des plus petits.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à Naast, elles vont atteindre leur objectif au-delà de toute espérance !

Pour les anciens, notre école restera à tout jamais « l’école des Sœurs », et le petit sentier reliant la rue Max Fassiaux à la rue de la Haute Folie, « la ruelle des Sœurs ».

Pendant de nombreuses années, elles ont veillé à l’éducation des jeunes filles et c’est avec beaucoup d’émotion qu’aujourd’hui, les aînées de notre village évoquent leur souvenir.

Les garçons, eux, sont pris en charge par du personnel laïc masculin dans les locaux du Cercle Saint-Martin à la rue du Moulin.

Transition

A la fin des années 50, le manque de vocations se fait déjà sentir. Faute de relève, des enseignantes laïques viennent épauler les religieuses qui ne sont plus toutes jeunes.

La congrégation se restructure et les sœurs reçoivent une nouvelle affectation. Elles quittent l’école, ce qui provoque un véritable séisme au sein du village. L’implantation installée au Cercle ferme à son tour.

Pour les responsables de notre paroisse et le pouvoir organisateur de l’école, c’est une période de doute. Face à une école communale en plein essor, il apparaît très vite que la seule solution de survie de notre école est d’y instaurer la mixité, une idée révolutionnaire à cette époque où il est normal d’effectuer une séparation des sexes.

Malgré cela, l’école vivote quelque peu et frôle la fermeture administrative. Mais une équipe de jeunes enseignants motivés et dynamiques se met en place au début des années 60 et, grâce à leur travail acharné, ceux-ci vont remettre l’école d’aplomb.

Renouveau

Une équipe enseignante motivée, c’est bien ! Mais un environnement de qualité, ce n’est pas du luxe !

Au début des années 70, les manquements sont criants : des sanitaires plus que vétustes, un préau riquiqui, des poêles individuels au pétrole que les enseignants alimentent tous les matins…

Un nouveau pouvoir organisateur se met en place et ne va pas ménager sa peine.

Citons quelques dates :

  • 1974 : Aménagement d’une classe au premier étage et construction d’un préau à l’arrière.
  • 1977 : Achat d’un minibus permettant le transport de nos élèves.
  • 1978 : Construction de deux nouvelles classes et d’un bloc sanitaire.
  • 1992 : Extension du préau et aménagement de la plaine de jeux.
  • 1998 : Installation d’un local informatique.
  • 2004 : Aménagement d’une garderie et d’un local de psychomotricité dans le corps de logis.
  • 2008 : Renouvellement des sanitaires.
  • 2013/2014 : Aménagement d’une plaine de jeux pour les maternelles.
  • Mars 2015: Remplacement de la chaudière sur fonds propres.
  • Juillet 2015: Remplacement des châssis et fenêtre grâce à une subvention UREBA (Utilisation Rationnelle de l’Énergie dans les Bâtiments publics).

Reconstruction

Ces dernières années, nous avons axé nos priorités sur le projet d’établissement de l’école. Nous avons également mis l’accent sur la qualité du matériel mis à disposition de nos élèves et des enseignants. A titre d’exemple, nous pouvons signaler le renouvellement du mobilier de toutes les classes.

Mais ne nous voilons pas la face ! Le bâtiment n’est plus de première jeunesse et il est temps pour nous d’y remédier rapidement.

Pour cela, voici quelques pistes que nous suivons :

  • Des travaux sur fonds propres. Un exemple : en juillet et août 2014, nous avons procédé au remplacement des cloisons séparant les trois premières classes afin d’y garantir une meilleure isolation acoustique.
  • Nous avons également introduit un dossier à la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre d’un Plan Prioritaire de Travaux (PPT). L’objectif est d’aménager la maison de l’école et d’en faire un espace de vie adapté aux élèves : nouvelle cage d’escalier, nouveau réfectoire, nouveaux sanitaires, …

Nous serons également attentifs à embellir le préau qui est un peu notre « salle » polyvalente.

L’école Saint-Joseph, c’est déjà une longue histoire… qui n’est pas prête de se terminer, et, comme nous le faisons déjà maintenant,  nous veillerons pendant de nombreuses années encore, à proposer à vos enfants un enseignement de qualité basé sur les valeurs de l’évangile, mais toujours dans le respect des convictions de chacun.

Longue vie à notre école !